Amour et trentenaires : entre désir de romance et quête d’indépendance

Similaires

Homme attiré mais distant ? On t’explique tout

Il arrive pour un homme d'être à la fois...

Un homme distant peut-il être amoureux ?

Aujourd'hui on va s'intéresser à l'énigmatique "homme distant". Tu...

10 façons de faire regretter un homme infidèle

Apprendre que ton partenaire t'a trompé.e est quelque chose...

Partager

Ah, les trentenaires et l’amour, quelle histoire captivante ! Coincés entre le désir de vivre une romance épanouissante et leur besoin d’indépendance, quelle est la véritable vision de l’amour de la génération Y ?

D’après une étude de l’Insee, les hommes et les femmes de 30 à 34 ans sont ceux qui vivent le moins bien leur célibat. En 2020, plus de 40% des trentenaires étaient célibataires, naviguant dans les eaux tumultueuses de l’amour moderne.

Annaléa et Amélie Raymond, fondatrices de l’application de rencontre française Gabie et spécialistes des questions relatives à la s*xualité, au dating et à la place du numérique dans les relations interpersonnelles nous partagent leur analyse.

Quelle vision de l’amour et du dating ont les trentenaires ?

Ils ne savent pas nécessairement ce qu’ils recherchent et sont plutôt open à ce qui peut arriver. En revanche, ils savent désormais ce qu’ils ne veulent plus et l’assument pleinement. Ils ne rêvent pas nécessairement de trouver le grand amour, en revanche ce qu’ils veulent, c’est vivre de belles rencontres. Pour une nuit, une semaine, 6 mois, 10 ans, la vie, ils veulent vibrer à chaque moment. Pour vibrer, ils n’ont pas nécessairement besoin de se dire je t’aime, en revanche, ils ont besoin de respect, d’une réelle considération et d’une prise en compte des limites et du cadre de chacun.

Sont-ils réellement pour les applications de rencontre ? 

Oui et non. Ils le sont, car c’est difficile de rencontrer des gens aujourd’hui, encore plus de qualité (on sort moins, on passe plus de temps entre amis, etc.). Cela permet de rencontrer des gens qui ne sont pas dans nos cercles proches. 

Non, car les offres disponibles sur le marché (avant Gabie, puisque c’est pour cela que nous l’avons créé) créent beaucoup de violences émotionnelles chez chacun et petit à petit cela brise la confiance en soi de chacun (ghosting par exemple, mensonges, harcèlements, etc.). D’ailleurs, c’est 80 % des utilisateurs des applications qui détestent ça, mais qui ne peuvent plus s’en passer.

Rêvent-ils encore du coup de foudre ?

Au fond de chacun oui, le coup de foudre c’est un peu the goal. Mais ce qui compte le plus c’est ce frisson qui se crée lors de belles rencontres. Nos utilisateurs ont 30 ans, ils rêvent moins, veulent passer à l’action, expérimenter et vivre, à plusieurs reprises.

La pression sociale d’être célibataire à cet âge existe-t-elle encore à notre époque ? 

Pour certains plus que d’autres. Pour les femmes, elle persiste encore, surtout à 30 ans. Elle est moins personnelle, mais plus due à l’entourage qui ne conçoit pas le bonheur lorsqu’on est célibataire et qui voit cela comme une phase transitoire, “en attendant de trouver”, alors qu’elle peut personnellement être vraiment bien vécu. 

Cela dépend aussi des périodes. C’est là toute l’ambivalence de notre génération Y, on peut être fière d’être célibataire et se sentir seul.e lorsqu’on reçoit l’invitation de mariage de sa meilleure amie. 
Nous essayons de normaliser le fait d’être célibataire chez Gabie et de montrer ses avantages. C’est également génial d’être en couple, mais nous devrions pouvoir choisir ce qui nous convient le mieux sans le poids des normes de la société. 

Gabie, l’application de rencontre pour les trentenaires ?

Chez Gabie, les trentenaires représentent 78% des utilisateur.rices ! Avec plus de 8 000 utilisateur.rices, l’application a pour ambition de tout bouleverser en faisant de la rencontre de demain, un espace sain, ouvert et propice à la connexion émotionnelle.

fondatrices Gabie

L’application est disponible uniquement sur parrainage ou après une demande d’inscription acceptée par les Ambassadrices. Les Ambassadrices sont des membres féminins déjà utilisateurs de Gabie.

Formule anti-ghosting, pas de capture d’écran possible, une seule photo de profil disponible jusqu’au match… Gabie se différencie des autres applications de rencontre. Aussi, les utilisateurs ne peuvent voir que 10 profils par jour ! L’application compte également autant de profils masculins que féminin. Pour te donner une comparaison, selon la fédération française de dating, Tinder compte 64% d’hommes pour 36% de femmes.

Recevoir l'actu des Frangines

1 seul e-mail par mois pour rester au courant des articles et nouveautés sur Frangine.com

Recevoir l'actu des Frangines